Comment éviter la communication négative au travail ?

La communication est un élément indispensable pour la conduite de projet, et plus généralement la vie en milieu professionnel. Pourtant, nous sommes régulièrement confrontés à des dialogues stériles ou des mails stressants. Voici quelques astuces simples pour éviter la communication négative, notamment grâce au témoignage de Matthieu Dubourg, fondateur de B Happy.

La communication négative, plus présente qu’on ne le croit

Communication positive sourireLa communication négative s’entend comme une communication générant du pessimisme et du stress. Mais il s’agit aussi simplement de la formulation de nos phrases. Le « ton » donné à nos e-mails (volontairement ou non) n’est pas toujours perçu de la même manière par l’auteur et le lecteur. Prendre un peu de recul avant de s’exprimer, à l’oral ou à l’écrit, peut donc s’avérer très efficace.

Pour autant, être positif ne veut pas dire qu’il faut faire croire que tout va bien quand ça va mal. Il est possible (et indispensable) de bien communiquer sur des erreurs, des échecs ou des situations difficiles.

 

Comment être positif et efficace ?

Bulle dialogueA l’oral : Il faut prendre un temps de réflexion pour s’assurer d’initier un dialogue constructif et bienveillant. Cela passe par l’empathie et la préparation du discours, surtout si des points de vigilance ou des difficultés sont à l’ordre du jour. Il sera notamment nécessaire de reformuler les faits de façon positive. Par exemple, transformer une difficulté en défi et motiver les équipes pour y répondre.

  • Les plus : Bien fait pour la gouvernance du projet, évitement des conflits, source de solutions rapides, hausse du moral des équipes (éviter les sentiments de dénigrement, de stress, etc…)

 

styloA l’écrit : Nous utilisons des formulations négatives sans nous en rendre compte. Un exercice simple consiste à prendre le temps de reformuler nos phrases de manière positives. Par exemple : « N’hésitez pas à me contacter » en « Contactez-moi ». Ce temps de relecture peut également être utilisé pour simplifier nos phrases et nos messages.

  • Les plus : messages plus efficaces et mieux perçus par le lecteur.

 

Retour d’expérience d’un « optimiste professionnel »

Pour mieux comprendre les bienfaits d’une communication positive, Matthieu Dubourg nous fait part de son expérience. Il est le fondateur de B Happy qui développe le bonheur au travail au travers de formations, ateliers, conférences et animations d’événements.

 

-Que représente pour toi la communication positive ?

Eviter la communication négative est l’une des thématiques principales du bonheur au travail. On peut également parler de psychologie positive favorisant l’épanouissement des personnes. Dans le milieu professionnel cela passe par le management positif et la cohésion d’équipe.

 

-Comment amènes-tu les personnes à travailler sur ce sujet ?

Mes interventions sont construites à partir de découvertes scientifiques, telles que celles Shawn Achor(*). Pour améliorer le bonheur au travail, ce chercheur propose 5 outils, dont 3 sont directement basés sur la communication : le remerciement, la reconnaissance et les félicitations. Nous pouvons, par exemple, inciter les personnes à envoyer un mail de félicitation par jour. Soit pour féliciter un collaborateur du nouveau marché qu’il a obtenu, ou pour congratuler un client pour le succès d’un de ses projets, etc… C’est un geste simple qui met de bonne humeur.

Nous travaillons également sur la conduite du changement. Des réunions de co-développement et d’entre-aide ou la méthode dites des 6 chapeaux, sont autant d’outils qui font avancer les projets.

Remerciement + Reconnaissance + Co-développement + … = Bien-être au travail

(*)Shawn Achor est l’une des figures principales de la psychologie positive

 

-Peux-tu nous faire part de tes retours d’expérience ?

Les temps les plus marquants sont les « Bains des Compliments !». Lors de ces ateliers, les participants doivent noter 10 faits pour lesquels ils souhaitent exprimer leur gratitude. Chacun présente ensuite, à tour de rôle, ses « remerciements ». Pendant ce temps, les autres participants lui écrivent un compliment. Chacun repart ainsi avec son lot de mots « qui fait du bien ». Nous avons fait l’exercice avec la CCI (Chambre de Commerce et d’Industrie) de Bordeaux. Les participants venaient de différentes entreprises et ne se connaissaient pas. Le « bain » a bien fonctionné, ce fut un moment très fort. Les personnes ont pu prendre le temps d’exprimer des choses qu’elles n’avaient pas l’habitude de dire. Ça leur a fait du bien. NB : j’emporte toujours une boite de mouchoirs avec moi !

 

Ainsi, prendre un peu de recul et adopter des pratiques simples sont les premiers pas vers des échanges plus positifs. Eviter la communication négative permet d’instaurer une atmosphère plus propice à l’échange, la confiance et la créativité, éléments indispensables à la réussite des projets. Alors, allons-y ! Entraînons-nous à exprimer plus d’empathie avec notre entourage professionnel (et personnel) et plus de bienveillance avec nous-même.

Merci à Matthieu pour nous avoir fait part de son point de vue sur le sujet.

Logo BHappy

A venir dans les prochains articles : des astuces pour optimiser votre organisation grâce à la « To-do-list »  et développer ses compétences grâce à ses collègues. Pour ne rien rater, inscrivez-vous la lettre d’information.

Vous avez des questions ou vous souhaitez en savoir plus ? Contactez-moi

 

Crédit photo de cet article: Photo de Lesly Juarez  via Unsplash

Après 10 années d’expérience dans la coordination de projets environnementaux, je vous propose de vous accompagner pour faire pousser vos idées. Organisation interne, gestion de projet, stratégie éditoriale, rédaction de contenus…