Comment animer sa démarche RSE en interne

La RSE (responsabilité sociétale de l’entreprise) est un outil d’intégration des enjeux environnementaux, sociaux et sociétaux au sein des entreprises. Son utilité est généralement bien perçue, mais sa mise en œuvre pose souvent question. Voici quelques idées pour optimiser l’animation interne d’une démarche RSE.

graine pissenlit

Une démarche RSE acceptée et non imposée

Dans le cadre du projet de loi PACTE, le MEDEF a publié un recueil de retours d’expérience sur l’animation interne de la RSE (Animation interne de la RSE : les entreprises en parlent ! – MEDEF 20 Février 2018). Pour cette brochure, la commission RSE du MEDEF a auditionné seize organisations, de tous secteurs et de toutes tailles.

« Il faut booster la culture de la transversalité et du collaboratif » / « La RSE est un vecteur de reconnaissance » Animation interne de la RSE : les entreprises en parlent ! – MEDEF

 

Même si le reporting sociétale des entreprises est obligatoire pour certaines catégories de sociétés(*), On note qu’il est préférable de privilégier une approche positive et volontaire de ces sujets car l’obligation et la sanction ne sont pas des solutions.

(*)Décret du 9 aout 2017 relatif à la publication d’informations non financières par certaines grandes entreprises et certains groupes d’entreprises, transposant les dispositions de la directive européenne 2014/95/UE

 

L’enjeux N°1 : En faire un sujet positif

Comme pour tous sujets nouveaux, l’adhésion des collaborateurs est indispensable. Le changement peut être facteur de stress et d’opposition au sein des équipes. Pour fédérer les collaborateurs, le meilleur moyen est de démontrer les côtés positifs d’une démarche RSE (différentiation et innovation, accès à des marchés ayant des exigences « responsables », développement d’un capital confiance auprès des parties prenantes, engagement pour le bien commun, etc.).

 « Avoir un discours tactique et différencié : le discours alarmiste ne motive pas toujours, la RSE doit aussi faire rêver » Animation interne de la RSE : les entreprises en parlent ! – MEDEF

 

Conseils pour animer une démarche RSE

-Mettre en place une équipe de collaborateurs référents

L’équipe est à constituer en fonction de l’intérêt des personnes pour le sujet, de leur compétence et de leur savoir-être. Elle doit être représentative de l’entreprise et ne pas être constituée uniquement de collaborateurs des services RH et Développement Durable. Accompagner et former les référents puis leur fournir les outils dont ils ont besoin est également une étape importante. Les formations porteront sur la RSE, mais aussi sur la conduite du changement.

 

-Intégrer la démarche RSE au sein de tous les projets de l’entreprise

Les sujets sociaux ou environnementaux sont trop souvent cantonnés à des cases sans lien direct avec le cœur d’activités de l’organisation. Intégrer la démarche au sein des projets lui donne du sens et permet aux collaborateurs de mesurer son intérêt au quotidien.

 

-Mettre en place un système de suivi

Aucune démarche n’est opérationnelle à 100% dès son lancement. Des ajustements sont généralement à prévoir. L’anticipation, des tableaux de bord et des indicateurs adéquats permettront à l’équipe de réagir en temps réel. Ce système de suivi permettra également de valoriser les actions mises en place et leurs résultats.

 

 -Créer une émulation autour du sujet

Démontrer le côté positif au travers d’exemples et de retours concrets est une première étape. La seconde consiste à faire participer pleinement les collaborateurs en leur demandant tout simplement leur avis et leurs idées. La recette est simple : être à l’écoute, valoriser, encourager et proposer. Les résultats vont souvent au-delà des attentes des organisateurs. Une fois le côté positif et valorisant appréhendé, les collaborateurs n’hésitent pas à être force de proposition.

 

-Prévoir un « événement de lancement »

L’événement, tel qu’un séminaire, sera associé d’une stratégie de communication interne et externe. La communication est le fer de lance de tous projets, notamment dans la conduite du changement. Elle doit être concrète et positive.

 

-En faire un rendez-vous régulier pour les collaborateurs

A titre d’exemple, la mise en place d’un intranet, permettra de communiquer facilement en interne. Pour « attirer » les collaborateurs sur cet outil, il sera nécessaire de leur proposer du contenu pertinent, utile et varié. Cela peut être le suivi des résultats des projets en cours, une présentation des nouveaux collaborateurs, une bibliothèque de ressources documentaires, des outils de veille collaborative, le lancement de sondages pour montrer l’importance des idées de chacun ou encore un espace dédié pour les remontées terrain, etc.

 

Chaque entreprise a son ADN et son fonctionnement propre. L’animation d’une démarche, qu’elle soit RSE ou non, sera donc imaginée en fonction des spécificités de chacun. Le regard d’un intervenant externe peut être bénéfique et apporter de nouveaux outils et un nouveau point de vue sur les sujets concernés.

 

A venir dans les prochains articles : des retours d’expériences sur l’anticipation des projets et comment améliorer l’efficacité des réunions. Les prochains articles « RSE » détailleront une nouvelle vision : la RSE Territoriale Bioinspirée et décrypteront le nouveau guide de l’association Orée sur le reporting RSE. Pour ne rien rater, inscrivez-vous la lettre d’information.

Vous avez des questions ou vous souhaitez en savoir plus ? Contactez-moi

Crédit photo de cet article: pixabay

 

Après 10 années d’expérience dans la coordination de projets environnementaux, je vous propose de vous accompagner pour faire pousser vos idées. Organisation interne, gestion de projet, stratégie éditoriale, rédaction de contenus…